Brin de Paille

Brin de Paille

La vocation de l’association Brin de paille est de promouvoir la permaculture et de faciliter les échanges entre ses différents acteurs.

Une des innovations de la permaculture est d’apprécier l’efficacité et la productivité des écosystèmes naturels, par une observation attentive, et d’en dériver des principes directeurs universels pouvant nous aider dans nos actions.

Ces principes varient en fonction des permaculteurs et évoluent avec la compréhension des mécanismes en œuvre dans la nature.

Ils constituent une base qui forme un mode de pensée, une vision et une compréhension du monde que l’on peut avoir à un moment donné et qui accompagne le processus de design tout au long de sa création.

Plus ces principes sont intégrés, plus ils deviennent automatiques et font partie du mode de pensée et d’action. Ils font ainsi partie de notre culture, en nous faisant évoluer vers une « culture » permanente

Origines et histoire
Bill Mollison
Dans les années 70, deux écologistes australiens, Bill Mollison et David Holmgren, se mirent à concevoir des idées qui pourraient être utilisées pour créer des systèmes agricoles stables, en réponse au développement rapide des techniques agricoles destructrices de l’après-guerre qui empoisonnaient les terres et les rivières, réduisaient la biodiversité et appauvrissaient la fertilité des sols.

Ils furent fortement inspirés par la pratique de l’ agriculture naturelle telle que développée au Japon par Masanobu Fukuoka et c’est cette vision systémique orientale qui, en épousant l’ approche cartésienne plus occidentale, donna naissance à une méthode globale de « design » dénommée « permaculture ».

Bill Mollison et David Holmgren en exposèrent les principes et la philosophie sous-jacente dans leur livre Permaculture One, en 1978.

Suite à cela, les deux auteurs précisèrent le concept au fil de leurs expériences de pratique, d’enseignement et de publications. À partir du début des années 1980, le concept avait évolué, et d’un système de design de systèmes agricoles, il était passé à un processus de design beaucoup plus général de création de sociétés humaines durables.

La permaculture est désormais reconnue mondialement, grâce à de nombreux projets concrets, associations locales et nationales, que ce soit dans les pays occidentaux (notamment anglo-saxons) ou dans les pays du sud.

En savoir +